Justice pour Moad: procès en appel de violences policières

Le flic condamné a fait appel de la décision du juge.
Ce n’est pas fini pour Moad et sa famille, soyons donc nombreux à continuer à les soutenir!

Rappel des faits:

Le lundi 19 décembre 2016 a été cité le prononcé du jugement: Un policier condamné sur 5. Le 30 Novembre 2016 a donc eu lieu le procès des 5 policiers qui en Janvier 2013 ont tabassé à coups de matraques et de coups de pieds Moad, 14 ans à l’époque, alors qu’il rentrait simplement chez lui. Ce procès est l’aboutissement de la très longue bataille politique menée par la famille pour que soit reconnue la vérité et que leur fils obtienne justice.

Sauf que, le 30 novembre, ce n’est pas le procès des 5 agents qui auquel on a eu droit, mais bel et bien celui du jeune Moad. En effet, outre les attaques insultantes des trois avocats de la défense (donc des policiers), le jeune a eu droit à des questions et réflexions reprochantes et également insultantes de la part du juge et du procureur du roi!

Ce procès devant avoir lieu en juin a été reporté, comme c’est souvent le cas lors de jugement de policiers. Il semble que la mobilisation faite autour de ce procès dérange car la date a changé à plusieurs reprises, même la veille du procès du 30 novembre dernier, on a appris que l’heure changait, n’étant plus au matin mais l’après-midi.

A travers le cas de Moad, il s’agit aussi de dénoncer les abus et les violences quotidiennes subies par nombre de jeunes.

Comments are closed.